Paris - Samuel Berthet

Je ne sors jamais sans un ou deux appareils. Je fais des portraits par centaines partout, tout le temps. Et notamment quand je pars vadrouiller en moto dans les pays de l'Est et parfois jusqu'en Turquie. J’ai l'envie insatiable de prendre en photo les gens autour de moi. Ils sont beaux, ils sont laids, heureux ou tristes, je ne sais pas, ils existent et cette existence est une énigme infinie. Pour voir quelques portraits argentiques, c'est par ici !