Joyeux Tanzaniversaire !

A l’époque la Tanzanie n’existe pas et on parle d’elle comme de l’Afrique Orientale ou de Zinj el-Barr (Zanzibar), la “tête des noirs”. Sous le sultanat d’Oman, émerge la culture Swahilie, née d’une fusion des coutumes africaines et des influences arabes. Au XVème siècle, Vasco de Gama passe le cap de Bonne-Espérance. Le Portugais, lancé dans une folle conquête maritime et coloniale, s’arrête et chante : La route des Indes est ouverte ! Puis se succèdent les dominations européennes : Une emprise allemande par le contrôle du territoire de Tanganyika, un Zanzibar aux mains du gouvernement britannique. Dar es Salaam !
Rebelle, c’est en 1961 que tu déclares Tanganyika indépendante. Trois ans plus tard, c’est à Zanzibar que tu éclates, révoltée. Tu renais alors en 1964, pour devenir Tanzanie.

Tanzanie, la musicale sur un air de Taarab. Tanzanie la douce et l’étendue, par ton lac Tanganyika. Tanzanie la culminante, avec le mont Kilimandjaro, de loin le plus haut. Tanzanie la sauvage par ta faune et tes rhinos féroces. Tanzanie l’ancestrale, berceau de l’humanité, a pour morale : Uhuru na Umoja. Tanzanie tu es unie, Tanzanie tu es libre !

Merci à nos musical diggers Victor, Balou et Shaavi pour ces découvertes musicales 
Merci à Clothilde pour son clin d'oeil photographique
Bon week-end et bon voyage ! 

Alice & Grégoire

 

LITTÉRATURE | TANZANIE
Abdulrazak Gurnah

Paradis

En Afrique orientale, à la fin du 19ème siècle, nous suivons les pas du jeune Yusuf, né en Tanzanie dans la ville imaginaire de Kawa. A l’âge de douze ans, Yusuf est vendu par son père en reconnaissance de dette, à un riche marchand nommé Oncle Aziz. Roman épique, Paradis est presque un conte. Entre onirisme et réalité, nous sommes agréablement confus. Des silences de l’oncle Aziz mêlés à la candeur du jeune Yusuf, émane un récit éclatant, contrastant avec l’obscurité politique et coloniale régnant en Tanzanie à cette époque.

 

PHOTOGRAPHIE | TANZANIE
Hazda, dernier des premiers hommes

Hazda, dernier des premiers hommes

Mathieu Paley, photographie le quotidien des Hazda, ces nomades cueilleurs de baies et chasseurs de rongeurs. Cette tribu est aujourd'hui menacée par une faune et une flore qui se raréfient. Son travail composé d'une soixante de clichés était exposé en 2015 et 2016 au musée d'histoire naturelle de Paris, au jardin des plantes.  Jetez-y un oeil par ici : Savannah - The Hazda

 

FILM | TANZANIE
Hatari ! Howard Hawk,1962

Hatari ! en swahili "Attention, danger !"

Quand les grands plateaux d’Afrique se transforment en plateau de tournage… ou serait-ce l’inverse ?

Au coeur du parc national Arusha, au Tanganyika, John et son équipe cohabitent avec la faune locale. Éléphants, zèbres, girafes, lions, kudus, guépards, autruches, singes et rhinocéros font l’objet d’une traque quotidienne par ces aventuriers saisonniers.  A bord de la jeep conduite par Pocket, nous embarquons, veste kaki et jumelles au cou, l’oeil vif et les sens en éveil pour une traque sportive et périlleuse. Les lassos et les grandes perches tendues sont les seuls armes utilisées pour capturer l’animal sans le blesser. Tout est une question de vitesse et d’agilité ! 

MUSIQUE | TANZANIE
Mbaraka Mwinshehe

Vendredi, on écoute  Mbaraka Mwinshehe. Fortement influencé par la musique cubaine et la rumba congolaise, Mwhinshehe s’impose alors comme un des pionniers de la Musik Wa Dansi. Dans Unaulizwa, Cuba, Congo et Tanzanie ne font plus qu’un et on se laisse entraîner facilement par les voix  généreuses, les rythmes de Rumba et les trompettes criardes !