VIETNAM


Proverbe vietnamien « Apprendre, c'est apprendre à faire de soi un être humain. » 

Vietnam. 

Indépendance, liberté et bonheur : ces trois mots sont la devise de la République Socialiste du Vietnam. Possession chinoise pendant plus de mille ans, puis indépendant, et de nouveau colonisé, cette fois par la France. Et ensuite la guerre, durant 20 ans, le partage en deux pays avant 1976 et la réunification. Le Vietnam a toujours gardé son identité : sa langue, ses chants, sa cuisine et ses alcools si particuliers.

L’âme du pays est souple : elle a absorbé les influences venues d’ailleurs et se les fait siennes. C’est pour cela que l’on boit du café à Hanoï et qu’il est si vietnamien, c’est pour cela que le cacao du Mékong donne un chocolat si vietnamien, que les mots de français sont restés et devenus eux aussi si vietnamiens. Indépendance, liberté et bonheur : allons en apprendre le sens au Vietnam.

 

 ARCHITECTURE | VIETNAM

Bienvenue à Deauville

Arrivée en Gare de... Da Lat. 
Cette ville de montagne est un joyau situé au sud du pays, à 6h d'Ho Chi Minh. Il faut y courir, voir sa gare inspirée de celle de Deauville et construite entre 1932 et 1938 par les architectes français Moncet et Reveron. Rien à voir mais vous trouverez une autre Gare inspirée de celle de Deauville à Pointe Noire au Congo.

Deauville, pardon, Da Lat a d'autres villas Arts Déco et est entourée de cascades, de prairies et de vallées merveilleuses aux alentours. Sa devise latine est Dat Laetitiam Aliis Aliis Temperiem qui signifie « Elle donne aux uns la joie, aux autres le bon temps ». Oui, nous allons à Dalat. 

 FILM | VIETNAM

Sublime contemplation : L’odeur de la papaye verte

Contemplatif, pourrait être un joli qualificatif pour le cinéma de Anh Hung Tran. Et tout particulièrement pour son premier film, dans lequel on suit une jeune domestique, dans le Saïgon des années 50/60, qui rentre au service d’une famille aristocrate ruinée. Comment en raconter l’histoire ? Difficile. Vraiment, car il s’agit d’impressions, d’instants. Et cette contemplation est sublime. « L’Odeur de la papaye verte » n’est finalement pas un film. C’est une balade à travers différentes toiles, différentes couleurs, différents énergies. Et il vous faut vraiment le voir.

 HISTOIRE | VIETNAM

Nous sommes français, de France ! 

La langue française est parlée depuis le XVIIIème siècle sur le territoire vietnamien. Bao Dai, le dernier empereur, était francophile et épousa d’ailleurs en dernières noces une jeune femme française, Monique Baudot.

L’alphabet vietnamien a aussi évolué vers une écriture latine et est toujours utilisé sous cette forme dans le pays. Alors tendez l’oreille et ouvrez l’oeil : si vous entendez ou lisez patê sô, ga, xi-lip ou cà-phê, vous saurez qu’il s’agit de paté chaud, d’une gare, d’un slip ou de café.

 PHOTOGRAPHIE | VIETNAM

Hanoï vu du ciel

Impossible de penser à Hanoï sans penser à ses vendeurs ambulants. Couleurs, senteurs, le cocktail des souvenirs éclôt. Loes Heerink, jeune photographe hollandaise nous fait changer de point de vue. Si vous souhaitez soutenir son projet de livre photo, elle a lancé une campagne de crowdfunding ici

 MUSIQUE | VIETNAM

Superbe jeunesse : Saigon Rock & Soul

Alors que la guerre faisait rage, la jeunesse voulait s’amuser. Cet album est une pépite : des titres vietnamiens de rock, rock pysché, soul et funk, entre 1968 et 1974. Le son est rageur, rugueux, parfois câlin et toujours très réussi. Merci jeunesse, superbe jeunesse.