MONGOLIE

En Mongolie on dit "Nokhoi Kor" avant d'entrer dans une Yourte, cela signifie "Tenez votre chien”. 

Je ne sais rien de la Mongolie. Je ne connais personne qui y est allé, ni personne qui en vient. Je sais seulement que Gengis Kahn en est parti au XIIIème siècle, et qu’il a conquis la moitié de l’Asie, jusqu’aux portes de l'Europe. Je crois savoir que les peuples mongols sont de fins cavaliers, qui vivent dans des steppes aux hivers hostiles. Ils sont nomades, ai-je entendu, et déplacent leurs yourtes selon les saisons et les nécessités. Oulan-Bator ? Si la ville a changé plusieurs fois de noms au cours de son histoire, elle est la capitale la plus froide au monde, avec des températures oscillant entre - 24° et 14°. Je ne sais rien de la Mongolie, c’est pourquoi il me faut y aller

Proverbe : “Nokhoi Kor !”, est la phrase que doit prononcer le visiteur lorsqu’il arrive devant une yourte. Cela signifie “Tenez votre chien”. Après seulement, vous serez invités à entrer.

  VIDÉO | MONGOLIE

L'architecture ou la yourte ?

Si Oulan-Bator est une capitale moderne, haute et fière, l’habitat traditionnel mongol est simple, bas et modeste. La yourte ou ger, est une simple tente, de 15 à plus de 100 m2, composée de différents pans de tissus. Régie par de nombreux symbolismes anciens, la vie dans la yourte est une allégorie de la cosmologie mongole, car elle représente symboliquement le monde. Un monde intime, souple et mobile, bien plus sophistiqué qu’il n’y parait, lorsque l’on se tient devant la porte d’entrée, toujours faite de bois.

 PHOTOGRAPHIE | MONGOLIE

Des chasseurs et des chamans

Hamid Sardar n’est pas Mongol, mais en est sans nul doute un des plus éminents émissaires. Diplômé de Harvard, ce réalisateur de documentaires et photographe raconte un pays hors du réel, hors du temps. Des enfants qui dressent des rennes et des hommes qui palabrent avec des ours, des cavaliers portant aigles au poing, des danseurs illuminés et des musiciens habités, ses photos sont en mouvement, elles parlent et vibrent, illustrations d’un pays enchanteur.

 MUSIQUE | MONGOLIE

Boogie désertique

Le shanz est un des instruments les plus répandus en Asie de l’Est. Longue et fine guitare à 3 cordes, son son est troublant, presque un bourdonnement. Le maniement est splendide, d’une grande sensualité. A un point tel, que ce girls band en a révolutionné la pratique, louchant vers un érotisme rock… plutôt inattendu.