Aujourd'hui, s’ouvre pour la cosmogonie chinoise, l’année du Chien de Terre.

Ce vendredi 16 février, s’ouvre pour la cosmogonie chinoise, l’année du Chien de Terre. Dans le zodiaque chinois, les symboles sont associés à une année lunaire, et non à un mois lunaire. S’ouvrent des périodes de festivités et des échanges de voeux de félicité. 

La Chine intrigue, fascine, fait peur parfois. Il y a une magie puissante à dire ce nom, et elle grandit si vous dites Cathay. Si ce nom désignait le nord de l’Empire, il est resté dans l’imaginaire culturel comme celui du pays entier. 1000 jours de marche, 2000 ans de culture, pour atteindre un monde dans le monde. 

Le berceau de la civilisation chinoise se situe autour du fleuve Jaune.Venu d’Occident, Marco Polo nous raconte une cour somptueuse et secrète, un système de hiérarchie complexe et un raffinement céleste. 

Il ne faut pas chercher à comprendre la Chine. Elle est paradoxale et contradictoire. Il faut tout simplement l’accepter. Elle a donné au monde la boussole, le papier, la poudre noire et les feux d’artifices, le billet de banque et les films de sabre. 

Ce vendredi 16 février, s’ouvre pour la cosmogonie chinoise, l’année du Chien. Ce Chien est fidèle et loyal. Ce Chien est humain, imparfait et délicat. Ce Chien est juste et généreux. Ce Chien, c’est, vous ou nous. 

Alors, à tous : bonne année, que vous soyez Sofa, Sofar… Ou les deux ! 

 

 CINEMA | CHINE

Vous êtes plutôt Epouse ou Concubine ? 

C’est ce film, oui. C’est celui-ci qu’il vous faut absolument voir. Pour bien l’appréhender, c’est pas mal de savoir comment a été traduit le titre chinois en anglais et en français : “Epouses & Concubines” et “Raise the red lantern”, “Allumer la lanterne rouge”. 

C’est exactement cela : dans le huis-clos de la maison d’un notable, les épouses et concubines attendent que la lanterne rouge désigne la favorite. Et à partir de cette ligne, tout est un tableau de l’âme humaine, de la jalousie et du désir, parfois du pardon. Les images sont belles, des toiles, si lentes que l’on pense parfois voir des photographies plus qu’un film. 

C’est le chef d’oeuvre de la longue collaboration entre le réalisateur Zhang Yimou et son actrice fétiche, Gong Li, somptueuse. 

 

 BANDE DESSINEE | CHINE

Wuxia quoi ?  

BD Chine

La Légende du héros chasseur d’aigles est un classique du wuxia, un genre littéraire qui pourrait être l’équivalent du roman de cape et d’épée. Des histoires de héros errants, chevaliers, nobles, empreints de bravoure et de sens de la justice, loyaux comme le soleil. 

Jin Yong, l’auteur, décrit dans une Chine en proie à une crise dynastique, le chemin de deux frères de coeur pour venger l’assassinat de leur père. Et l’attrait du mal pour l’un, tandis que l’autre tente de rester droit. Un récit initiatique. 

l’attrait du mal pour l’un, la droiture pour l’autre. Li Zhiqing, un auteur de bd de Hong Kong en a réalisé une adaptation magistrale, épique et lyrique. Le trait, le noir et blanc maintiennent une tension, un récit vif et gracieux. Il s’agit d’une saga, une pyramide. Il faut le lire, le vivre. Comme une initiation. 

 MUSIQUE | CHINE

Scoop : Les frères Baguettes ne sont pas français. 

Alors, ça, c’est extraordinaire. Cette chanson a été un tube en 2014, et derrière ce rythme légèrement abrutissant, c’est vrai que ce n’est pas déplaisant. 

Mais le choc vient des images. Cet imaginaire est un voyage en "absurdie", en Eden et dans toute la culture pop, la plus sucrée, parfois jusqu’à l’écœurement. C’est drôle, étonnant, inexplicable. Des images d’une société tant observée qu’elle se pastiche.

Surtout, après avoir vu le clip, cherchez un peu “Petite Pomme”, le titre donc, sur Youtube. Et là, l’extraordinaire. Il y en a des pages et des pages. Bravo, les frères Baguettes.